top of page
Professionnel de la gestion antiparasitaire à La Réunion 974

Post
SUBLIMM-OI

Depuis 58 ans, SUBLIM-OI est une entreprise de référence dans le domaine de la gestion antiparasitaire et de l'amélioration de l'habitat. Outre la gestion des nuisibles, ses services comprennent l'embellissement et le traitement des bois, ainsi que des solutions anti-humidité et la vente de produits anti-nuisibles.

Vous êtes abonné !

Electricité : Se servir des Insectes pour créer du courant


 Des étudiants ont été récompensés pour leur projet intitulé Pokiwa, qui permet de créer de l’électricité grâce aux insectes. Grâce à un système de capteurs, ils utilisent à la fois les sons produits par les bêtes et leurs déplacements. Le tout sans jamais ni les capturer, ni même les toucher. Le principe consiste à installer des rangées de fleurs artificielles, sur lesquelles seront fixés deux types de capteurs.

Une ressource inépuisable

Tout d’abord des capteurs sonores, qui transformeront en énergie les ondes émises par les bourdonnements et les chants des insectes. Par exemple celui d’un grillon, qui peut monter jusqu’à 100 décibels. Or il est possible à l’heure actuelle de produire de l’énergie à partir d’un bruit de seulement 60 décibels. Il suffira donc que l’insecte vole à moins de 50 cm des fleurs pour que les micros enregistrent le son. Les autres capteurs, eux, transformeront en énergie les vibrations émises par les insectes lors de leurs déplacements. Quand ils volent, par exemple. La ressource est pratiquement inépuisable, puisqu’on estime qu’il y a sur Terre 137 millions d’insectes pour un être humain. Ensuite, l’énergie ainsi produite servira à alimenter des batteries, qui permettront de produire de l’électricité à petite échelle. Il sera ainsi possible d’alimenter une lampe par exemple. Les cinq étudiants à l’origine de ce projet vont tester leur invention en vrai pendant l’année, dans le Sud de la France. D’ici deux ans, ils espèrent pouvoir fournir de l’électricité aux populations des bidonvilles de Manaus, en Amazonie. Car c’est une région où il y a beaucoup d’insectes – des gros spécimens, de plus.

via : rtl.fr

22 vues
Les actualités de l'entreprise Sublimm-OI
bottom of page